SOciété Française des HYgiénistes du Travail
Affiliée à l'IOHA (International Occupationnal Hygiene Association)
Connexion

Caractérisation des particules nanométriques non intentionnelles émises dans différents milieux de travail

Les particules nanométriques émises non intentionnellement (PNNI) en milieux de travail présentent un potentiel de toxicité pour les travailleurs.

2019 09 nanoElles montrent une importante capacité de se déposer dans le système respiratoire et se distinguent par leur grande surface spécifique et un potentiel élevé d’inflammation pulmonaire. Cette étude visait à caractériser les PNNI émises dans six milieux de travail (une mine souterraine, un atelier de réparation de camions, un réseau souterrain de transport, une fonderie, un atelier d’usinage et un atelier de moulage à la cire) à travers un large éventail d’indicateurs.

Les concentrations ont été évaluées selon les métriques numériques et massiques à l’aide d’une panoplie d’instruments à lecture directe (ILD). Des mesures intégrées ont aussi été effectuées en tenant compte du type de contaminant spécifique à chaque milieu. En parallèle, des mesures de caractérisation en microscopie ont été effectuées dans les six milieux.

La stratégie innovante mise en place a permis de caractériser les PNNI émises dans les différents milieux de travail sur le plan des concentrations numériques et des concentrations massiques. Les études de microscopie, subséquentes aux prélèvements de particules sur les grilles de microscopie avec les échantillonneurs MPS (Mini Particle Sampler®), ont permis de caractériser les particules collectées selon leur morphologie et leur composition chimique.

 

Source : https://www.irsst.qc.ca/actualites/id/830/caracterisation-des-particules-nanometriques-non-intentionnelles-emises-dans-differents-milieux-de-travail